Site Web du Dr Marc GIRARD
Accueil du site > Documents en français > Lectures pour tous > Médicalisation > Propagande et contre-propagande

Propagande et contre-propagande

Articles de cette rubrique


Les conflits d’intérêts expliqués aux journaux de gôche "qui ne font pas de ménages pour l’industrie pharmaceutique" (Le Monde diplomatique)

jeudi 3 juillet 2014 par Marc Girard

Si l’on en croit ACRIMED, "Dans le jargon de la profession, les « ménages » désignent notamment les prestations des journalistes qui mettent leur notoriété au service d’une entreprise privée ou d’une institution publique pour animer des débats en tous genres. Ces activités, surtout quand elles sont rémunérées, sont, en principe, interdites par les codes de déontologies, mais les transgressions sont tolérées,... surtout par ceux qui bénéficient ou espèrent bénéficier de « ménages »".

Sous le titre "Soigner le malade ou la maladie ?", Le Monde diplomatique de juin 2014 (p. 28) a publié un article signé Bruno Falissard, présenté comme "Professeur de biostatistiques à la faculté de médecine de Paris-Sud" : la neutralité idéologique des mathématiques associée au prestige de l’Université...

Dans un courrier daté du 12/06/14, j’ai cru bon attirer l’attention du journal sur la densité des liens unissant son collaborateur occasionnel aux firmes pharmaceutiques, reconstituables entre autres à partir de sa déclaration officielle à l’Institut de veille sanitaire (cf. PJ), mais également d’autres sites internet faisant état de contrats avec Nestlé. J’en ai profité pour expliquer les bénéfices que peut tirer Big Pharma d’un tel article, surtout quand il est publié dans le Diplo.

En réponse et par contraste avec un courrier antérieur portant sur le même type de problème, mais strictement ignoré par le Diplo, ce dernier a, cette fois, accepté de publier un extrait de ma lettre dans son numéro de juillet.

Le texte qui suit reprend l’intégralité de mon courrier, en délimitant selon le mode "citation" (trait vertical à gauche) l’extrait publié [2] : je laisse mes lecteurs apprécier si cet extrait de deux phrases est représentatif de mon propos dans sa globalité...

Quant au lecteur du Monde diplomatique, il restera - lui - dans l’ignorance de l’article L.4113-13 du Code de la santé publique (ou dans l’illusion quant à la façon dont son journal s’attache à le faire respecter)...



Big Canard : voir plus loin que le bout de son bec... (Médias)

dimanche 8 avril 2012 par Marc Girard

Dans son numéro du 21 mars 2012 et avec son habituelle superbe (qu’on sait, d’expérience, peu perméable au doute), Le Canard Enchaîné consacre deux articles à des questions qui font également l’objet d’une certaine attention sur le présent site : celle des génériques d’une part, celle des politiques vaccinales d’autre part.

Décryptage de la "satire" quand elle s’applique aux lobbies du médicament.

Décryptage de la presse, accessoirement.



Le Monde diplomatique en service pour Bachelot - et pour ses commanditaires (Le Monde diplomatique)

Quand la bonne conscience militante tient lieu de compétence...
dimanche 6 décembre 2009 par Marc Girard

Lettre ouverte au Directeur de la rédaction (21/09/09)



Les mutuelles (Valeurs Mutualistes (MGEN))

Quand la surface financière tient lieu de compétence...
dimanche 19 juillet 2009 par Marc Girard
Il est intéressant de noter que, plusieurs fois interrogée sur les liens d’intérêts de ses informateurs, la MGEN n’ait même jamais daigné se fendre d’une élémentaire réponse. La nouvelle direction, qui dès le numéro de sept/oct 2009, croit bon de démarrer sur "l’omniprésence de la grippe A/H1N1" avant (...)


L’"irremplaçable" Revue Prescrire (Revue Prescrire)

L’imposture derrière la bonne conscience
lundi 6 juillet 2009 par Marc Girard
Depuis bientôt 30 ans, La Revue Prescrire aime à se présenter comme le redresseur de torts du monde pharmaceutique (et se voit confortée dans cette image par tous les naïfs qui s’imaginent qu’il suffit d’adopter une posture de critique facile contre l’industrie pour dissimuler derrière "l’influence" (...)


Les médias confrontés aux liens des interviewés : une loi singulièrement ignorée (Médias)

Santé publique ou intérêts privés ?
vendredi 3 juillet 2009 par Marc Girard

RÉSUMÉ - Depuis 2007 et malgré d’immenses résistances, les décrets d’application de l’article L.4113-13 du Code de la santé publique ont été publiés. Celui-ci fait obligation à tout professionnel de santé s’exprimant publiquement (notamment à la radio, la télé ou dans la presse écrite) de faire état de ses éventuels conflits d’intérêt. Il est patent que cette obligation légale est constamment bafouée - et au plus haut niveau. Affectant de l’ignorer, les journalistes se gardent bien d’interroger leurs interlocuteurs sur cette question pourtant cruciale ; quant aux Ordres professionnels pourtant nommément désignés pour assurer les sanctions des contrevenants, on croit savoir qu’ils ont plus urgent. Adressé au Moniteur des Pharmacies, le courrier ci-joint n’est qu’un exemple parmi une infinité d’autres. L’inspiration cette protestation est convergente avec celle qui a récemment conduit l’UFC-Que Choisir à porter plainte contre plusieurs médecins (Que Choisir, mai 2009, p. 39). En l’espèce, la notoriété tant de la revue (la plus lue dans les officines françaises) que du contrevenant (président du Comité Technique des vaccinations) dit assez la gravité du problème posé.



Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 1479037

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Documents en français  Suivre la vie du site Lectures pour tous  Suivre la vie du site Médicalisation  Suivre la vie du site Propagande et contre-propagande   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License

80 visiteurs en ce moment