Site Web du Dr Marc GIRARD

Un Marc Girard peut en cacher un autre

jeudi 6 juin 2013 par Marc Girard

Tout le monde ne peut pas s’appeler Rumpelstilzchen [1] : Internet étant ce qu’il est, ce n’est pas forcément une bénédiction que d’avoir le 22e patronyme français...

P.S. du 30/01/12 : Si j’en crois les réactions des internautes après la diffusion récente d’une émission télé sur l’aluminium et les vaccins, le présent... rappel n’est pas inutile...

P.S. du 05/06/13 : Si j’en crois les messages inquiets que certains internautes continuent de m’envoyer (parfois en me communiquant une adresse e-mail probablement erronée), ce nouveau rappel n’est pas inutile.

Il est facile de constater que parmi ceux qui revendiquent le nom de Marc Girard, on compte déjà un théologien apparemment éminent, un cuisinier entreprenant et un décorateur de bagnoles sûr de lui - entre autres.

J’ai déjà eu l’occasion de raconter les inconvénients d’une telle homonymie lorsqu’elle concerne un pasteurien très lié aux fabricants de vaccins (et, apparemment, pressenti pour un poste de responsabilité à la fondation Bill Gates) [2].

Depuis quelques mois, enfin, un blogueur difficilement identifiable a cru bon de s’abriter derrière ce patronyme apparemment prestigieux (?) pour diffuser sur la toile des fantasmes à teneur nettement complotiste.

Je m’empresse de rassurer mes lecteurs :

  • même si j’entretiens pas mal d’idées - a priori originales - sur nombre de sujets d’époque, c’est une déontologie de base que je n’en fais état publiquement que sur les thèmes où je dispose, par rapport à la moyenne bien sûr, d’un surcroît documentable de compétence : c’est le fondement même de ma conception de l’expertise ;
  • alors donc que je passe un temps certain à esquiver les questions d’internautes concernant des vaccins ou des médicaments que j’estime ne pas avoir suffisamment étudiés, qu’il soit bien clair que si un Marc Girard prend publiquement des positions de fond [3] sur Ben Laden, le conflit israélo-palestinien, Sarkozy ou DSK, ce n’est simplement pas moi ;
  • en tout état de cause - et abstraction faite, là encore, d’éventuelles invitations dans tel ou tel média (où je n’ai d’autre responsabilité qu’accepter ou refuser) - je n’ai pas d’autre tribune publique que le présent site - ou mes publications (articles, livres) dûment signées.

[1] Brüder Grimm, Kinder- und Hausmärchen (Band 1), Stuttgart, Reclam, 1987, p. 285.

[2] Girard M. “Tell me who your friends are...” Medical Veritas 2008 ; 5 : 1710-1712.

[3] Abstraction faite, bien sûr, de certaines considérations satiriques sur des sujets d’actualité, où mon ironie se justifie par des questions générales de méthode.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 390001

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Informations sur le site et son auteur   ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License

13 visiteurs en ce moment