Site Web du Dr Marc GIRARD

Site Web du Dr Marc GIRARD

Une réflexion déjà ancienne sur la médicalisation, et sur tout ce que dissimule cette aliénation : la vie, la sexualité, la mort...

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Qui veut passer la nuit avec moi ?

Radio Enghien, 13-14/02/11 de 23h à 6h.
lundi 5 décembre 2016 par Marc Girard

Je tombe par hasard sur l’enregistrement de cette émission, qui n’a dû être mis en ligne que récemment...

Le thème annoncé reprenait le titre d’un de mes bouquins paru au même moment : "Médicaments dangereux : à qui la faute ?"

Malgré les presque six ans qui se sont écoulés depuis, je n’ai pas l’impression que ce qui s’y dit soit frappé d’obsolescence : cela n’en rend que plus... bizarre le boycott médiatique dont je fais désormais l’objet puisque, comme rappelé dès les premières minutes (avec sans doute une certaine exagération), je passais à l’époque pour un habitué de certains plateaux télé.

Le principe de l’émission était de s’étendre sur toute la nuit, ce qui explique la durée annoncée de l’enregistrement (6h18). En fait, on commence par une heure et demie d’interview classique (dont peut se contenter le visiteur pressé), puis on converse avec des auditeurs qui téléphonent.

Dans cette seconde partie, il faudra au visiteur intéressé une certaine patience pour arriver au moment où une infirmière me traite de "charlatan" : il y a des gens qui ne plaisantent pas quand ils entendent mettre en doute les bénéfices des mammographies de dépistage...



La sécurité sociale selon Fillon et autres laquais de Big Pharma

jeudi 1er décembre 2016 par Marc Girard

RÉSUMÉ - On analyse ci-après l’échange entre Fillon et Juppé au sujet de la sécurité sociale, lors du dernier débat (24/11/16) des primaires de la droite, en reprenant une par une les questions évoquées par les deux candidats : i/ la pénurie d’ophtalmologistes, ii/ la rémunération des médecins, iii/ les dérives d’un système sanitaire privé de la sagesse gestionnaire des médecins, iv/ le remboursement des "petits risques". À chaque fois, on montre la nullité des arguments présentés par les deux candidats et l’on soutient qu’il n’est pas possible qu’ils n’en aient pas eu conscience. Pour conclure, on revient à l’idée déjà ancienne que la solidarité nationale fonctionnerait désormais à l’envers et que, via l’exigence de cotisations et l’aberration des remboursements, la sécurité sociale serait devenue le moyen d’une prodigieuse efficacité pour rançonner les pauvres au bénéfice des riches.

Table des matières

  1. Introduction
  2. Les problèmes de santé selon Fillon et Juppé
    • Pénurie d’ophtalmologistes
    • Quelle rémunération pour quelle compétence ?
    • La liberté pour le meilleur mais pas pour le pire
    • Retour aux médecins pour assainir la gestion du système ?
    • Le "petit risque"
  3. Une participation étrangement sélective
  4. La solidarité à contresens


Débat national sur les vaccinations : toujours aucun vaccin en vue contre les escrocs ou les imbéciles

lundi 21 novembre 2016 par Marc Girard

RÉSUMÉ – De même qu’on l’avait fait à propos de la mission confiée à Madame Hurel sur les vaccinations, on commence par inventorier les éléments de fait qui autorisent à ridiculiser par avance les conclusions de la « concertation citoyenne » sur LA vaccination organisée cet automne par la Ministre de la santé : on souligne, notamment, que comme avec le rapport Hurel, ces conclusions ont été fixées... par avance – en toute démocratie, cela va de soi. On s’interroge ensuite sur ce qui s’oppose à ce qu’une telle mauvaise foi si fortement marquée de niaiserie ne soit pas clairement dénoncée comme telle par les plus farouches opposants aux vaccinations, et on est alors amené à regretter qu’en pareille matière, la bêtise et l’incompétence soient si contagieuses. Cherchant ensuite à s’élever au-dessus de l’inépuisable confrontation entre pro- et anti-vaccinalistes (à laquelle on a déjà consacré une certaine énergie sur le présent site), on s’interroge sur la dynamique politique qui peut rendre compte de ces impasses – et on a se hasarde même à proposer des pistes pour en sortir.

Table des matières

  1. Introduction
  2. Les acteurs du débat
    • Les escrocs
    • Les imbéciles
  3. Essai d’interprétation politique
    • Chercher les invariants
    • Savoir se taire
    • Localiser l’abcès
    • Démocratie sanitaire
  4. Crise ou triomphe du capitalisme ?
    • Critères intrinsèques de crédibilité
    • Vers l’épuisement du système capitaliste ?
    • Une arrogance triomphaliste ?
  5. Conclusion


La méfiance française à l’égard des vaccins est-elle "inquiétante" ?

dimanche 6 novembre 2016 par Marc Girard

RÉSUMÉ - On s’intéresse ici à un récent sondage international, pompeusement rebaptisé "étude", qui a permis aux médias de dénoncer une fois encore la "méfiance" forcément injustifiable des Français à l’égard des vaccins. Après avoir inventorié quelques éléments intrinsèques légitimant les plus grands doutes quant à la crédibilité de cette enquête (au moins partiellement financée par l’industrie pharmaceutique), on réunit une constellation de faits facilement vérifiables, clairs, précis et concordants, bien de nature à justifier une certaine "exception française" en matière de vaccino-scepticisme.



Vaccination antigrippale : grâce aux pharmaciens, le masque tombe

mercredi 2 novembre 2016 par Marc Girard

RÉSUMÉ - Dans les lignes qui suivent, on commente la récente décision parlementaire d’autoriser les pharmaciens à pratiquer la vaccination antigrippale. La réflexion s’organise autour d’un triptyque simple, caractérisant la démarche médicale : i/ recherche des indications, ii/ reconnaissance des contre-indications, iii/ suivi du traitement.



Montagne baclofène : la souris bouge toujours...

mardi 6 septembre 2016 par Marc Girard

Deux ans après la mise en ligne de cet article (et cinq ans après un premier article sur le sujet), l’actualité offre l’occasion d’un post-scriptum.

A l’été 2011, qualifiant de "mystification" la campagne médiatique en faveur du baclofène dans le traitement de l’alcoolisme, j’ai consacré à cette histoire un bref article pour essayer de recentrer le débat sur les vrais problèmes, à savoir : i/ quelle efficacité ? ii/ quelle tolérance ? iii/ quels enjeux politico-financiers ?

Près de trois ans après, et alors que les autorités sanitaires françaises annoncent une recommandation temporaire d’utilisation (RTU) du baclofène dans la prise en charge de l’alcoolo-dépendance, a-t-on avancé dans la clarification des problèmes susmentionnés ?

D’une certaine façon, oui, mais pas nécessairement dans la bonne direction.



MEDIATOR : à qui profite le scandale ?

vendredi 26 août 2016 par Marc Girard

Un post-scriptum de l’été 2016 permet de remettre dans l’actualité cet article du 22/11/2010 - et d’en mesurer rétrospectivement le bien-fondé..

L’hystérie médiatique qui entoure actuellement l’affaire Mediator ne laisse pas d’étonner.

Certes, il faut se réjouir à chaque fois qu’un médicament toxique et d’efficacité problématique se trouve retiré du marché. Mais que représente cette histoire minuscule par rapport aux problèmes iatrogènes et économiques sans commune mesure posés par d’innombrables médicaments qui, non seulement restent sur le marché, mais sont parfois largement promus par les autorités sanitaires, l’assurance maladie - parfois même avec la participation enthousiaste de l’intouchable Revue Prescrire ?

Que représente cette affaire telle que désormais racontée dans un livre désespérant de mièvreries et de platitudes, qui décontextualise l’essentiel dans un océan d’anecdotes dépourvues du moindre intérêt (sur les goûts de l’auteur en matière de boissons, l’apparence physique de ses confrères ou ses soucis domestiques au quotidien) et d’idées reçues (sur la Revue Prescrire, comme par hasard), quand l’auteur ne franchit pas allègrement les bornes de la falsification : il en va ainsi lorsqu’elle ignore les responsabilités pourtant documentables des divers acteurs qu’elle s’honore d’avoir rencontrés, ou lorsqu’elle reprend à son compte une version strictement fantaisiste de l’affaire Isoméride qui donne aux autorités françaises le beau rôle par contraste avec les autorités américaines [2].

Or, que se passe-t-il en France pendant que, sur son petit nuage d’inconscience nombriliste, l’auteur de cet ouvrage dépourvu du moindre intérêt nous explique que Xavier Bertrand est un "homme honnête" sans se demander qui va payer les mesures de surveillance recommandées par icelui, ni faire le moindre effort de mémoire pour se rappeler quelles étaient ses fonctions entre 2004 et 2007 ?

Que se passe-t-il en France ? Juste un exemple - parmi des dizaines d’autres envisageables.



Actualité médico-légale : diphtérie, vaccins, Dépakine…

Cymes, Bapt, actions de groupe...
jeudi 11 août 2016 par Marc Girard

Au contraire de ce qu’accrédite la presse (Le Monde, 10/08/16), il n’y a aucune "donnée nouvelle" dans la pseudo-affaire Dépakine. C’est donc l’occasion de remettre dans l’actualité cet article rédigé voici plus d’un an (11/07/15), puisque RIEN n’a changé [4]...

RÉSUMÉ - On part d’un récent tweet de Michel Cymes (29/06/15) imputant aux anti-vaccinalistes un décès par diphtérie et on montre qu’il a tout faux. On passe ensuite à ceux, Bapt en tête, qui - au contraire de Cymes - aiment à se faire passer pour des "lanceurs d’alerte", et on s’interroge donc sur le dernier scandale à la mode, celui de l’anti-épileptique Dépakine : on montre qu’ils ont tout faux eux aussi, tout en rappelant que ce n’est pas la première fois... Pour conclure, on continue de s’interroger sur l’étrange paradoxe d’un système qui se conforte tout autant de ses partisans que de ses détracteurs...



La CGT appelle à manifester contre la maladie de Lyme…

vendredi 22 juillet 2016 par Marc Girard

(La réaction d’un lecteur m’a conduit à ajouter un assez long post-scriptum en date du 22/07/16.)

RÉSUMÉ - La presse a largement couvert, depuis mai 2016, le lancement d’une action judiciaire contre l’État français, à l’instigation de "victimes" atteintes d’une maladie de Lyme et qui déclarent voir opposer une fin de non-recevoir à leur exigence légitime de prise en charge tant diagnostique que thérapeutique. On va commencer par analyser les fondements médico-scientifiques de la plainte, notamment ceux qui concernent la prétendue insuffisance des tests sérologiques utilisés en France, la réalité problématique d’une maladie de Lyme "chronique", ainsi que la nécessité jamais démontrée d’une antibiothérapie prolongée. Une fois documenté qu’au contraire de ce qui a été médiatisé depuis quelques semaines, la France ne se distingue pas, sur ces questions, des autres pays de niveau sanitaire équivalent, on s’intéressera aux trois composantes du vrai "scandale", qui ne concorde pas vraiment avec celui dénoncé par les journalistes : i/ scandale médical, ii/ scandale consumériste, iii/ scandale médiatique.

Table des matières

  1. Introduction
  2. L’accusation
  3. Critères intrinsèques de crédibilité
    • Réalisations antérieures
    • Liens d’intérêts
    • Cohérence
    • Vraisemblance
  4. Le débat scientifique
    • Bref rappel sur la maladie de Lyme
    • Les données de la littérature
  5. Les trois composantes d’un "scandale" effectivement franco-français
    • Scandale médical
    • Scandale consumériste
    • Scandale médiatique
  6. Conclusion
  7. Post-scriptum


Accouchement à domicile, brutalisation et féminisme

jeudi 21 juillet 2016 par Marc Girard

RÉSUMÉ - J’ai récemment été interviewé dans le cadre d’un dossier consacré à l’accouchement à domicile (AAD). Cette interview n’ayant finalement pas été exploitée dans le dossier en question, je crois utile de la faire connaître à mes visiteurs.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | Statistiques | visites : 305613

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 2.1.26 + AHUNTSIC

Creative Commons License

14 visiteurs en ce moment